Une nouvelle année commence

Une nouvelle année commence. Des gilets jaunes, des stylos rouges, des revendications et des réprobations, des citoyens en furie à cause de l’argent qui coule un peu trop à leur goût dans la vallée des privilégiés et qui laissent leurs parcelles d’oseille asséchées. 

Je lis Victor Hugo et une de ses œuvres majeures, Les Misérables. Ce brave Victor devait avoir pas mal de courage (et de temps) pour coucher sur le papier 5 tomes et des milliers de caractères pour former des mots sur plus de 1 800 pages ! Mais quel roman ! Et comment ne pas le lire en pensant à notre époque. Les révolutions, les guerres Napoléoniennes, la misère, la religion, les luttes de classe, tout y est pour mieux comprendre notre présent.

Car à quoi sert le passé sinon à mieux appréhender le présent et le futur ?

victor-hugo

Et si je me laissais pousser la barbe en 2019 ?

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s